Tu n'es pas le sauveur de ce monde


Aujourd'hui je suis heureux, aujourd'hui j'ai dépassé les limites dans lesquelles je m'étais positionné depuis tout petit, par l'expérience de mon vécu. Aujourd'hui je me sens débridé et dont le mouvement d'émission me renvoie au passé...ce que j'ai manqué et au Passé passé, à tout ce qui est enraciné dans l'humain depuis la nuit des temps, à tous ces schémas qui ce sont incrustés dans nos cellules, nos vies, nos tissus depuis que l'humain vit, transmis de génération en génération.

Je vous parle de choses qui ne nous appartiennent pas, qui sont le résultat d'une accumulation d'expériences, de symboliques, de perversions, d'effrois, d'horreurs, d'expériences qualifiées inhumaines. Je vous parle de contemplation aussi, de plénitude, de sensation de liberté quand devant vous apparaît un paysage grandiose, vous permettant de poser votre regard aussi loin qu'il est possible de le poser. Peut-être que ce regard n'est pas vous, peut-être que ce regard est déjà inscrit en vous par l'expérience déjà vécu, non pas de nos ancêtres mais de l'accumulation de l'expérience humaine depuis des siècles. Et nous sommes à présent le témoin de ça, nous en sommes le dernier maillon.

Et le futur.... Le futur est trouble et joyeux. Le futur n'est que la continuité, il est la même intensité pas plus dramatique qu'on voudrait le croire, ni moins... Dans la lecture de ce mouvement je perçois un futur riche, un futur cadré inscrit sur une bande passante. Un futur qui a le droit de s'exprimer, un futur qui n'a pas de surprise. Oui il y aura des guerres, des tremblements, oui il y aura des disparitions d'espèces et oui il y aura de la fraternité, il y aura de la solidarité, de la générosité. Regarde l'élan de générosité et de compassion, l'élan d'action et de solidarité qui s'est développé, qui s'est dressé et qui a réveillé en nous l'indignation le don et l'action face aux incendies australiens. Le futur est déjà marqué, le film est déjà tourné et mis en boîte.

Et maintenant... Dans notre réalité, les événements, les images, les vidéos, les histoires réveillent en nous ou pas un destin, une envie de faire face, de d'opposer, d'aimer et c'est là que tu en deviens une note parmi tant de notes que composent cette symphonie.

Ainsi, joues ta partition. Si ça te dégoute.. dégoutes-toi, si ça t’émerveille..embrasse, enveloppe avec tes bras, si tu as envies de rugir... rugis, si ça réveille en toi le goût de la guerre va jouer ton rôle alors dans cette histoire....mais autorises-toi à vivre ta note, à participer à cet élan qui appartient à l'humain. Tu y trouveras de la fraternité, de l'arrogance, des convoitises, des amants, des pervers etc... tu y prendra plaisir à jouer ton rôle.

Déstresse si le futur t'angoisse, tu ne pourras rien y changer. Joues simplement ta partition, autorise-toi !

Posts à l'affiche
Posts à venir
Tenez-vous à jour...
Posts Récents
Archives
Rechercher par Tags
Pas encore de mots-clés.
Retrouvez-nous
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square
  • Google+ Basic Square