C'est une histoire d'Amour...

Il est fini le temps de creuser.

Naviguer. Juste naviguer, accepter le rythme, accepter la cadence du mouvement, le débit de l'eau, de ce fleuve sur lequel on est, on navigue.

Et c'est là que je ressens.

Cet Amour se diffuse continument, sans pics, sans décharges, sans intensités. Je peux qu'accepter et en savourer le fruit délicat. Oui on est loin de cet Amour intense dont je kiffe l’ascension qui me fait retomber amoureux de toi quand tu glisses sous mes mains ou quand mes mains glissent sur toi.

Mais là, tu n'y es pas et pourtant .... Je ressens cette douce chaleur se diffuser comme un sachet de thé dans l'eau chaude infusant dans le ventre, allant où bon lui semble.

J'aurais pu écrire cette phrase d'initier qui fait chier "apprendre à aimer dans le rien, l’absence" mais pourquoi toujours apprendre !Pourquoi toujours prouver, démontrer, être l'exemple de ? Et pourquoi pas observer, sentir, jouer avec ce qui est déjà là. Crois-tu que l'Amour s'apprend ?

L'Amour, à présent j'en perçois ma structure. Un besoin immense d'aimer, quelque chose qui pousse et qui n'a toujours pas compris, quelque chose qui est toujours dans le challenge, et dont il en faut toujours plus...

C'est le drogué qui parle, le drogué qui a besoin de sa dose d'amour car, oui, je suis en manque, le crépitement du feu me manque, car oui tes mains sur moi me manquent et ta peau me manque aussi....et la peur qui est entre nous, cette indécision...

Oui, ce qui est à la base de cet élan chez moi est la peur. Cette peur qui me fige devant toi, cette peur qui me met en alerte, qui ne me rend pas indifférent.

Elle m'est utile,elle en est mon fondement, me rendant plus humain, encore plus réel. Elle me protège, m'accompagne, me chérit, elle est maternante, elle m'éduque, me respecte prenant soin de moi, me demandant en retour de la respecter sous peine d’être mordu, d’être térassé.

Le calme fait son entrée sur la scène des artistes, s'installant au dessus de la peur créant une forme de sincérité craintive, d’être dans le bon courant, le mouvement.

Ca y est tout est en place, les 3 coups de bâtons résonnent dans l'air, me faisant gouter à l'alchimie, la fusion, la combustion, au mélange qui se créent en moi m'amenant à la fusion, à la combustion, à la création avec toi, toi qui glisses sous mes mains et là où mes mains glissent sur toi.

Ca me rassure, ça nourrit un but, un élan, cela me complète.

Mais de suite une partie de moi veut se détacher automatiquement, j'ai peur de cette union, j'ai peur de l'emprise, je ne veux pas assumer...et la peur revient, me rassurant, me faisant glisser encore un tout petit peu plus dans sa main, m'amenant au point de rencontre, au point de contact, là où les consciences se mélangent.

Tout est mélangé, ne reste plus que le cœur.

Pas à pas, on s'avance vers l'autre et on ressens l'autre en nous.

On le découvre en nous, on aime la fragilité, l'authenticité.

Mais la peur se refait sentir me montrant le refus de me révéler à l'autre, comme si cette intimité m'appartenait et qu'elle en était mon unique trésor, ne désirant pas être sali, maltraité et dont j'en étais devenu le garant, son protecteur.

Et c'est là que Mme la peur m'a fait comprendre que ce trésor avait besoin d’être admiré, de vivre dans les yeux de l'autre et de réveiller en l'autre ce qu'il est, à l'image de ce qu'il a réveillé en moi.

Ce truc ne m'appartient pas, il appartient à tous et encore une fois de plus, doucement, pas à pas je te laisse toucher mon sein me rendant encore plus vivant, transformant le plastique de mon cuir en une peau frémissante, chaude et vivante.

Et l' AMOUR se fait, l' AMOUR s’offre, l' AMOUR cet inconnu, l' AMOUR l'illimité

"Nous voici maintenant plusieurs sur nos barques, à prendre la même direction, à suivre le même courant sous la lumière du soleil couchant, réconfortant nos peaux frémissantes.

Direction l'aventure, nous ne sommes pas seul, nous sommes tous en route vers nous."

Posts à l'affiche
Posts à venir
Tenez-vous à jour...
Posts Récents
Archives
Rechercher par Tags
Pas encore de mots-clés.
Retrouvez-nous
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square
  • Google+ Basic Square